C'est à Louviers que Didier Super a fait une halte avec sa "comédie musicale" "Et si Didier super était la réincarnation du Christ ?"

Pour ceux qui ne connaitraient pas ce "phénomène" à l'humour grincant et corrosif, Didier, originaire de la ville de Douai (59), a un accent ch'ti à couper au couteau,des lunettes cassées, un sous-pull suffisament petit pour en faire un débardeur (pas un physique de jeune premier),un gros penchant pour la provocation et son humour va tout à fait dans ce sens. Un personnage semble t-il tout droit évadé d'un épisode de Groland, chanteur bancale, cascadeur raté, comédien au rabais, Didier super fait parti de ces artistes multi-casquettes qui de toute évidence ne se prennent absolument pas au sérieux. Un personnage burlesque n'ayant pas peur du ridicule, qui donne vraiment de sa personne au travers d'une oeuvre qui apparait clairement comme une "bonne grosse blague"... Voila la recette de Didier Super...

didier_super

SIGACRTDSC09407 didier_super02

Provocation oblige ou coïncidence, Didier s'est arrêté dans la capitale de France des témoins de Jéhovah pour faire son show parfaitement déraisonnable et politiquement incorrecte... Tout le monde y passe et en prend pour son grade : hommes politiques, chômeurs, gauche, droite, catholiques, musulmans, handicapés....et témoins de Jéhovah!

"les myopates ce sont des fumiers, ça fait des années qu'on leur file du pognon avec le téléthon, et on en a toujours pas vu un marcher..."

L'histoire ? et bien Didier l'éternel révolté, après un accident de vélo perd sa haine, engendrant chez lui une improductivité musicale et surtout une violente perte de popularité auprès de la gente féminine, à un point tel qu'il se trouve réduit à admirer Alain Bashung ! Bref, ce n'est pas la forme pour l'auteur des titres "petits caniches peluches pour vieux" , ou encore "y'en a des bien", "arrête de t'la péter" ...

sigacDSC00103

Jusqu'au moment où l'ours en peluche de Didier (oui comme quoi on peut avoir un humour vachard et aimer les ours en peluche), alias "nounours" avec qui il a tout appris, prend vie, lui conseillant d'aller à la recherche du "plus gros fumier de la terre" pour qu'il puisse retrouver sa colère qui lui fait terriblement défaut. Alors Didier entame un périple "initiatique", les cités Françaises, l'Afrique ...

Tout ceci au travers de chansons décalées, de déguisements plus kitsch les uns que les autres, de décors fait à l'arrache, de cascades à vélo et même une traversée de la scène en moto.... Un joyeux bordel d'une heure et demie surfant de façon permanente sur un 48 ème degrés remarquablement affuté.

Il est une chose évidente : ce type de spectacle s'adresse aux amateurs de ce genre d'humour mais vaut réellement le détour, on ne s'ennuit pas un instant, Didier et sa joyeuse bande de loufoques campent très bien leurs roles et permettent de passer un excellent moment dans une période où se "marrer" devient une necessité.

Remerciements à l'abordage d'Evreux pour avoir organisé cet événement, mais aussi à Cassandres et Julien.

Ashen